Comment choisir votre sous-traitant en usinage médical ?

L’usinage des outils médicaux exige un savoir-faire et des équipements spécifiques. Pour s’assurer de faire appel au sous-traitant idéal pour la réalisation d’un projet de conception d’équipements destinés au secteur de la santé, il est conseillé de prendre en compte certains critères.

La certification ISO 13485

La certification ISO 13485 est attribuée aux entreprises spécialisées en conception de dispositifs médicaux qui travaillent dans le grand respect de certaines exigences réglementaires.

Dans le choix d’un sous-traitant en usinage médical, il est donc recommandé de choisir un prestataire certifié pour s’assurer d’accéder à des prestations de qualité.

Pour obtenir une certification, une société doit faire appel à un organisme certificateur. Il va ensuite établir une procédure à respecter pour assurer la qualité et la sécurité des équipements que la société souhaite commercialiser.

Cette procédure prend en considération l’ensemble des étapes allant de la conception jusqu’au recyclage des produits.

Entreprise bénéficiant de cette certification, http://www.jmd-cfao.com est le partenaire de grands acteurs évoluant dans le domaine de la santé.

L’ancienneté de l’entreprise

Après la norme ISO 13485, l’ancienneté est un critère important à ne pas négliger dans le choix d’un sous-traitant.

A l’instar de la certification, elle est un gage de qualité dans la mesure où elle met en évidence l’expérience de l’entreprise et prouve son sérieux dans la conception des outils ainsi que dans la réalisation de ses obligations sociales et professionnelles.

En règle générale, il est conseillé d’opter pour un prestataire présent sur le marché depuis plus de 10 ans.

Pour se renseigner sur l’historique d’une entreprise et la qualité de son travail, l’idéal est de s’informer sur sa notoriété au niveau local et national.

Il faut noter que l’ancienneté doit être évaluée avec la taille de la société. En règle générale, une entreprise spécialisée en usinage médical doit avoir au minimum, 3 salariés.

Un effectif trop restreint suppose un mauvais développement de l’entreprise, surtout si celle-ci est présente sur le marché depuis de nombreuses années.

Spécialisé en usinage d’équipements médicaux depuis 25 ans, http://www.jmd-cfao.com bénéficie d’une excellente notoriété aussi bien au niveau local qu’au niveau national et mondial.

Le parc

Quelle que soit la complexité et la quantité des outils à produire, il est important de vérifier le parc du prestataire.

Malgré qu’elles bénéficient d’une expérience conséquente, certaines entreprises procèdent rarement à des renouvellements de leurs équipements et mettent à la disposition de leurs clients des machines vétustes qui ne répondent plus aux exigences de qualité de certains produits médicaux.

Pour éviter les problèmes qui peuvent compromettre la réussite de son projet, il est conseillé d’opter pour un sous-traitant qui propose des machines d’usinage et de contrôle, embarquant les dernières technologies.

Dans l’optique de répondre efficacement aux besoins de ses clients, http://www.jmd-cfao.com met à disposition des équipements récents et haut de gamme, pouvant se charger de la conception de tout type d’équipements médicaux.

La santé économique de l’entreprise

La santé économique du sous-traitant doit faire l’objet d’une attention particulière. Une entreprise fragile sur le plan budgétaire et qui peine à rentabiliser ses activités est à éviter. En effet, en cas de faillite, elle pourrait être dans l’incapacité d’honorer ses engagements et arrêter la production.

Dans l’évaluation du développement d’une société, il faut se pencher entre autres sur ses comptes de résultats, son endettement (à long et à moyen terme), ses annuités de remboursement et sa croissance durant les cinq dernières années.