Yannick Dacheville présente la loi de circulation en bateau à voile

Certaines conditions sont à observer pour conduire un bateau à voile, comme le cas de tous les engins à moteur. Toute personne qui désire manœuvrer un navire de plaisance devra être respectueuse de ces règles qui permettent d’éviter un certain nombre de situations malheureuses. Cet ensemble de lois de route consignées dans le règlement sur les abordages constitue un vrai guide pour chaque plaisancier afin de dévier un autre bâtiment ou ne pas être victime d’un abordage.

Explication de Yannick dacheville sur la loi de circulation en bateau à voile

Peut-on conduire un bateau à voile sans permis ? Yannick Dacheville, passionné de bateau à voile vous répond dans cet entretien. Les conditions pour tenir les commandes d’un navire à voile sont diverses et dépendent de plusieurs facteurs.

Il faut d’abord être titulaire d’un permis spécifique, différent des autres documents ordinaires. Cet agrément évolue en fonction de la taille du bateau, de la puissance du moteur, mais aussi du territoire de navigation.

Aucun document n’est exigé pour barrer un voilier la plupart du temps. Par contre il faut obligatoirement être détenteur d’un permis pour manœuvrer un navire à voile, surtout les bateaux à moteur équipés d’une puissance supérieure à 6 chevaux, environ 4,5kW. Cela concerne toutes les navigations qu’elles soient en mer, dans les océans ou les eaux intérieures comme les rivières, les fleuves et bien d’autres.

Depuis le 1er janvier 2008 où le secteur maritime a été reformé notamment dans le secteur de la navigation, le permis « plaisance » unique été mis en place en lieu et place des anciens. Avant, certains permettaient de naviguer seulement en mer (côtier et hauturier), d’autres sur les eaux comme les fleuves et rivières. Désormais, un seul permis permet de se déplacer sur ces différents types d’eau en bateau à voile selon Yannick Dacheville.

Cependant, il est à préciser que cette réorganisation reconsidère toujours les permis délivrés avant la mise au point du document, mise au point toujours en cours actuellement. Ils sont toujours valables sans limite de durée, ni démarches particulières à entreprendre.

Vous pouvez faire la demande dès l’âge de 16 ou 18 ans. Mais cela permettra de convoyer les navires de plaisance sur les eaux intérieures.

Pour obtenir ce permis, il faut passer par un examen qui comporte deux épreuves dont une théorique et une autre pratique.

La partie théorique est sous forme de questionnaire à choix multiples en électronique et audiovisuel. Quant à la phase pratique, elle est dirigée par le formateur du bureau-école. Elle concerne l’évaluation continue du candidat sur ses connaissances et compétences personnelles. L’apprenant a la possibilité de se cultiver à partir d’un livret d’apprentissage.

Concernant le règlement sur les abordages, la législation est claire dans le domaine de navigation en mer. En effet, peu importe le navire, qu’il soit un canot ou un cargo, tous les bâtiments et tous les conducteurs sont soumis à cette loi et ce dans toutes les eaux navigables. Elle demande d’être constamment attentif et de surveiller les autres bateaux environnants.

En fait, le règlement exige que les petits navires accordent la priorité aux gros bâtiments lorsqu’ils sont à proximité. En réalité il est vraiment difficile à un gros bateau de voir un voilier proche de lui ou changer brusquement de direction pour éviter de le percuter.