6 pistes pour renouveler sa pratique au piano

Dans la vie d’un pianiste, il arrive un moment où la sensation de ne plus progresser se fait ressentir. Il maitrise plutôt bien ses gammes, parvient à lire les partitions adaptées à son niveau, se sent même capable d’improviser quelques accords à l’occasion. Pourtant, la lassitude le gagne. Comment réussir à renouveler sa pratique pour continuer à progresser au piano ? Découvrez 6 pistes à explorer afin de redonner de l’élan à votre passion.

1. Se lancer des défis à court ou moyen terme

Le challenge, voilà ce qui vous manque si vous commencez à vous ennuyer ferme sur votre clavier. Pourquoi ne pas décider de vous lancer des petits défis qui vous feront sortir de votre zone de confort ? Voici quelques idées dans lesquelles piocher :

  • apprendre un morceau par cœur en une journée;
  • utiliser les degrés pour composer un morceau ou le transposer;
  • maitriser une gamme difficile, comme celle de Si bémol mineur;
  • déchiffrer une nouvelle partition en une heure;
  • s’entrainer sur des techniques de jeu virtuose.

2. Repérer ses difficultés et les travailler

Des arpèges un peu trop lents, des accords pas assez unifiés, des méconnaissances en solfège ou des problèmes de rythme : quelles sont vos principales difficultés au piano ? Au lieu de les éviter à chaque fois que cela est possible, décidez de vous atteler à les résoudre pendant une semaine. Vous pourriez avoir besoin pour cela de cours particuliers à domicile de piano. Mais vous pouvez aussi vous inspirer des blogs sur internet et cherchez des informations par vous-même afin de corriger vos petits travers.

3. Trouver d’autres musiciens avec qui jouer

Lorsque l’on fait partie d’un groupe de musiciens, il est difficile de se trouver des excuses pour ne pas s’entrainer régulièrement. Mieux, la motivation apparait bien souvent toute seule ! En échangeant avec d’autres passionnés, en jouant à plusieurs et en discutant de musique, vous constaterez que votre envie de progresser se faire vite ressentir.

Par esprit de compétition ou par désir de partager toujours plus, sautez sur toutes les occasions qui se présentent de faire du piano : repas de famille avec des cousins éloignés, attente en gare, visite dans un magasin de musique, soirée chez des amis musiciens, réponse à une petite annonce, etc.

4. Mieux exploiter votre piano numérique

Bon nombre de pianistes possédant un piano numérique se montrent incapables de recourir à la moitié des options que cet instrument propose. Avez-vous déjà essayé de vous enregistrer pour travailler chaque main séparément ? De modifier la tonalité de votre clavier ? D’exporter des fichiers sons vers votre ordinateur ou de jouer avec toutes les sonorités préenregistrées ?

Apprendre à mieux utiliser votre piano numérique est une bonne façon de casser la routine et de redonner de l’élan à vos séances.

5. Enseigner le piano pour s’améliorer

L’enseignement est en quelque sorte l’étape ultime de la connaissance. Ce n’est qu’en maitrisant votre sujet que vous pourrez l’apprendre à des élèves. Vous pouvez commencer par votre petite sœur ou par le voisin qui veut s’y remettre. En essayant d’expliquer les termes et techniques du piano à des néophytes, gageons que vous aurez besoin d’améliorer vos capacités afin de produire un discours clair et efficace. Peut-être que l’enseignement sera pour vous une révélation !

6. Tenter de nouveaux styles musicaux

Inconditionnel du classique ou passionné du jazz, vous n’avez jamais vraiment exploré d’autres styles si ce n’est par quelques morceaux connus qui fédèrent tous les pianistes. Il est temps de vous ouvrir à la vaste culture musicale qui s’offre à vous. Bossa-nova, électro, funk, métal, baroque, reggae, c’est l’occasion de peaufiner votre oreille et d’acquérir de nouveaux rythmes ou techniques de jeu.