Généralités sur les constructions solides

Certaines zones ou régions du pays sont sujettes à diverses catastrophes naturelles comme les séismes, les ouragans ou les cyclones. Pour éviter des dégâts matériels et des pertes en vie humaine, il faut solidifier les bases des constructions et la construire dans le respect des normes de sécurité. Nous vous présentons dans l’article ci-dessous les qualités d’une maison robuste.

Tout savoir sur les qualités d’une maison robuste

Le changement climatique est une des principales causes du développement des catastrophes naturelles. Alors, il faut de plus en plus accorder une grande attention au lieu où on construit sa maison et du logement qu’on doit construire. Les personnes qui souhaitent donc mettre en place des bâtiments solides doivent lire l’article ci-dessous pour découvrir les qualités d’une maison robuste.

Le but ultime de la fondation est de réaliser une structure qui peut supporter le poids d’un bâtiment ou d’une infrastructure. Le spécialiste en fondations spéciales à Nîmes maîtrise diverses techniques, notamment la mise en place de pieux métalliques battus ou de pieux tarières creuses. Contactez-le pour qu’il apporte les qualités d’une maison robuste à votre bâtiment.

Nîmes (30) est une ville du sud de la France, dans la préfecture du département du Gard en région Occitanie. Cette commune de 161, 85 km2 héberge près de 150 000 habitants. On y trouve d’anciens édifices en parfait état, à savoir l’arène de Nîmes, la Maison Carrée et le pont du Gard.

Nous vous présentons dans l’article suivant les éléments qui per mettent à une habitation d’être solide.

  • L’étude de sol

L’étude géotechnique est réalisée en cinq principales étapes.

    • L’enquête

L’analyse préalable des cartes géologiques permet de déterminer le contexte géophysique du terrain en fonction de sa situation et de découvrir les principaux problèmes qui peuvent affecter ce terrain. Ces étapes permettent de diriger les reconnaissances à effectuer en fonction de cette nature.

    • La mesure de résistivité

Elle consiste à faire une première étude géophysique en grande masse jusqu’à une profondeur de trois mètres : hétérogénéités du sol, proportion en eau, en graviers, en argiles.

    • Les sondages

Cette opération réalisée au pénétromètre dynamique lourd est réalisée en fonction des résultats de la biophysique et de la structure du bâtiment à construire. Ces sondages mettent en relief les couches de sols en profondeur, définissent le niveau d’eau dans le sol et localisent le sol de capacité portante.

    • Les prélèvements

Ils sont effectués avec une tarière. Leur objectif est d’identifier avec précision jusqu’à six mètres, la nature des couches qui composent ce sol. Lorsqu’on n’a pas atteint le bon sol, on réalise de nouveaux sondages qui peuvent atteindre les 25 mètres.

    • Le rapport

Il facilite la lecture des résultats. Il définit avec précision la mission, donne une synthèse des hypothèses géotechniques et fait ressortir des préconisations de conception et d’exécution qui seront relayées par le bureau d’études béton armé.

  • Le terrassement et les fondations

Les fondations sont l’enjeu de l’étude de sol, car une maison ne peut pas être construite directement dans le sol. Pour qu’elle soit stable et solide, elle doit être érigée sur des supports définis à la fois par la structure du terrain, par la nature et le poids de la construction. Les fondations, ces appuis dédiés à la transmission et à la répartition du poids de la construction et surcharges d’utilisations, les fondations doivent être rigides, résistants et solidaires.

La réalisation de ce support nécessite le décapage du terrain, l’implantation et piquetage et le creusement du fond de fouille qui recevra la fondation.